Sylvie Mallinger fondatrice de la boutique-atelier L’Amour en Soie, vous fait partager ses valeurs, ses passions et son parcours.

boutique-l-amour-en-soieLe parcours de Sylvie

Originaire de la Touraine, elle a grandi et vécu une grande partie de sa vie près de Paris. Il y a quelques années voulant accéder à son rêve elle se lance dans la création de robes de mariée sur-mesure pour répondre aux désirs des futures mariées.

De fil en aiguille, Sylvie a eu l’opportunité de s’installer à Lyon en 2010 pour créer sa propre boutique de robes de mariée en proposant aux futures mariées les robes d’une créatrice reconnue.

Aujourd’hui, voulant renouer avec sa passion de toujours elle souhaite vous guider pour une robe sur-mesure fabriquée à Lyon ou porter votre choix pour une robe de mariée de créatrice française.

Son approche

Sa liberté d’esprit associée à sa détermination trament son quotidien.
Sensibilité et fantaisie l’accompagnent alors pour devenir sources de créativité.
Sa qualité d’écoute, son goût de l’esthétisme et sa capacité à trouver sans cesse des solutions adaptées lui servent de guides dans sa confection.

Sa devise :

« Face à un problème : il y a toujours une solution ! »

La couture et la créativité sont une aventure passionnante, riche en émotion.
Sa volonté est de partager ces moments de bonheur avec chaque future mariée qui lui accordera sa confiance.

Les passions de Sylvie

Les magazines

Depuis son enfance, Sylvie s’inspire des plus grands magazines de mode : Vogue, L’officiel de la mode, Dépêche Mode. Dans un cahier qui ne la quitte jamais, elle note, esquisse et croque idées, modèles et accessoires. A cette inspiration « couture » s’ajoute une touche personnelle, mélange de rondeur et de liberté

elegance-francaise-au-cinemaLe cinéma

Toutes les ambiances cinématographiques comme les films historiques « Autant en emporte le vent », « La belle et la bête » de J.Cocteau, « Certains l’aiment chaud », sans pouvoir tous les citer représentent autant de styles vestimentaires différents où Sylvie puise ses inspirations.

Sans oublier les films des années 20, 30, 40, 50, les comédies musicales avec « Le bal des sirènes », « Love story », « My fair lady », « Les parapluies de Cherbourg », aux couleurs explosives lui donnent le goût de la couture.

Les Artisans d’Art

Le monde de la haute couture et tous les métiers d’art la fascinent : le plumassier Lemarié, le brodeur Lesage, les modistes, également suscitent son désir de faire des petits bijoux de têtes, des broderies au ruban de soie et fils de soie sur ses robes de mariées où se mêlent avec parcimonie les paillettes et les perles de Swarovski.

couturier-jean-paul-gaultierLes Couturiers

Sylvie tourne inlassablement les pages de ses livres de Grands Couturiers tels : Christian Dior pour son “New Look”, Jacques Fath et son élégance des années 50, Coco Chanel pour son purisme.

Jean-Paul Gaultier à la fois créatif et provocateur dans les années 80 a suscité sa curiosité avec une mode refusant le conformisme.
Celui-ci est allé jusqu’à remettre au goût du jour le corset que Madeleine Vionnet (virtuose de la coupe en biais et du drapé) avait aboli avec Paul Poiret au XIXe siècle.

A l’image d’un ruban de soie qui se déroule…

christian-lacroixPour Sylvie, le déclic eu lieu lorsqu’elle a vu le premier défilé de Christian Lacroix en 1987. Les associations de couleurs, les mélanges de rayures et fleurs, et le grand final avec la robe de Mariée : boléro noir rebrodé de ganse blanche porté sur une jupe longue bouillonnée en taffetas de soie blanche…

C’est à partir de ce moment magique que Sylvie pris conscience que tout ce « falbala » de matière, de tissus, d’accessoires et de couleurs fera désormais parti de son univers.